Thèmes d'actualité fermer

Villeurbanne, 1ère ville de France à signer une déclaration des droits des personnes sans-abri

La ville de Villeurbanne, près de Lyon, est la première ville de France à signer une déclaration des doits des personnes sans-abri. Les 14 articles de ce nouveau texte ont été adoptés ce vendredi 16 octobre par le maire de Villeurbanne, Cédric Van
La ville de Villeurbanne, près de Lyon, est la première ville de France à signer une déclaration des doits des personnes sans-abri. Les 14 articles de ce nouveau texte ont été adoptés ce vendredi 16 octobre par le maire de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael, et le directeur général de la Fondation Abbé Pierre, Christophe Robert.

Des droits pour les personnes sans-abri. Ce vendredi 16 octobre, Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, et Christophe Robert, directeur général de la Fondation Abbé Pierre, ont signé une "déclaration des droits des personnes sans-abri". La ville de Villeurbanne est la première ville française à signer une telle déclaration, réclamée depuis 2016 par la Fondation Abbé Pierre et la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les personnes sans-abri (Feantsa).

Une déclaration en 14 articles

Par cette signature, la ville de Villeurbanne "reconnaît la pleine citoyenneté des personnes sans-abri quelle que soit leur situation administrative. Elle s’engage à mettre en place de nouvelles stratégies locales pour les accompagner dans la réalisation de leurs droits : accès à un logement, aux services publics, aux services sociaux, d’urgence, à des équipements sanitaires,…"

Ainsi, les droits des personnes sans-abri ont été couchés sur le papier en 14 articles : le droit au logement bien sûr, le respect du domicile même s'il s'agit d'un abri de fortune, le respect des biens, le respect des procédures, le droit à la domiciliation, la liberté de se déplacer et de s'installer dans l'espace public, le droit aux pratiques de survie (mendicité), le respect des besoins fondamentaux (alimentation, hygiène), l'accès aux services et aux droits sociaux, l'interdiction des discriminations à l'encontre des personnes sans-abri, le respect du droit de vote, la protection des données personnelles, la participation directe des personnes sans-abri à la conception, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques publiques les concernant et enfin, le droit de participer librement à la vie culturelle et artistique de la ville.

Des mesures concrètes ?

Plus concrètement, la signature de cette déclaration engagée a été l'occasion de rappeler l'existence du "Phare", un accueil de jours ouvert en février 2020 à Villeurbanne. Géré par Le Foyer Notre-Dame des Sans-abri, le lieu met à disposition des personnes sans-abris des douches, toilettes et buanderie ainsi que des informations et un accompagnement social pour celles qui le souhaitent.

La ville de Villeurbanne précise dans un communiqué que les mesures concrètes qui devraient être prises pour le respect de cette nouvelle déclaration nécessitent une évolution au niveau national : "L’application effective de cette déclaration dépasse les seules compétences municipales. Elle suppose des évolutions législatives et des politiques conduites au niveau national." Affaire à suivre donc, vers une Déclaration nationale des droits des personnes sans-abri ?

Shots similaires
Les shots les plus populaires de cette semaine