Thèmes d'actualité fermer

Critiques Cinéma[Critique] Sonic the Hedgehog évite la catastrophe

La nouvelle apparence de Sonic était nécessaire au succès du film.

Le film Sonic the Hedgehog a fait énormément jaser, l'an dernier, lors de son dévoilement. La réaction des internautes était inquiétante; à coups de «dislikes» sur YouTube, les fans de Sonic déclaraient haut et fort que l'apparence du hérisson était problématique. Sonic avait des jambes musclées et des yeux beaucoup plus petits que dans la série de jeux vidéo. En réponse, le studio est retourné à la table de dessin. Et c'est tant mieux.  

Paramount Pictures

  

J'ai pu assister à un visionnement de presse la semaine dernière. Un embargo qui lève seulement à la veille de la sortie d'un film démontre souvent qu'un studio est inquiet des réactions. Mais ils peuvent se rassurer: le film évite la catastrophe et la nouvelle apparence de Sonic en est pour beaucoup. Jim Carrey joue également un grand rôle dans son succès.   

Les fans de Sonic vont-ils aimer?    

Quel public Paramount Pictures visent-ils avec Sonic the Hedgehog? Si je me fie à mon expérience de visionnement, c'est un film pour enfants. Ce n'est pas une mauvaise chose. C'est un bon film pour enfants.   

Le film veut-il plaire aux fans? Peut-être, mais il n'est pas rempli de fan service, à part quelques phrases légendaires comme «Gotta go fast!» et la trame sonore adaptée du jeu. Ça s'arrête là et je crois que c'est mieux comme ça. Sonic plaira surtout aux enfants, qui s'attacheront au petit hérisson débordant de personnalité.     

Le film raconte l'histoire de Sonic, qui découvre qu'il a un pouvoir assez destructeur et qui va se lier d'amitié avec un shérif (James Marsden). Ils ont pour but de retrouver les anneaux de Sonic afin qu'il puisse quitter la Terre et aller dans un autre monde, où il sera en sécurité. Tout au long de leur quête, les deux amis seront pourchassés par le Docteur Robotnik (Jim Carrey), qui a pas mal plus de ressources et qui est un peu... farfelu.   

Jim Carrey comme on l'aime    

Si les enfants aiment le hérisson, les adultes seront charmés par la performance de Jim Carrey, qui vole totalement la vedette.     

Paramount Pictures

On retrouve Jim Carrey comme on l'a tant aimé dans les années 90 (The Mask, Liar Liar, Ace Ventura) avec une interprétation très physique de son personnage. Il est délirant et sans lui, le film serait trop enfantin et les parents s'ennuieraient.     

Paramount Pictures

  

C'est un peu un retour à la «golden age» de Jim Carrey et pour ses fans (j'en fais partie), c'est un vrai cadeau. Je ne dirais pas «non» à un film 100% Robotnik.   

Loin d'une catastrophe    

Sonic the Hedgehog a été sauvé par la nouvelle apparence du hérisson et par l'extraordinaire performance de Carrey. Bien que l'apparence ne joue pas un rôle sur les événements de l'histoire, elle permet aux spectateurs de ne pas se concentrer négativement sur un aspect dérangeant du film.   

Le studio a écouté les fans et je crois que ça devrait être célébré comme geste. La meilleure façon de dire «bravo», c'est d'aller voir le film. C'est mérité.   

Le vrai héros de Sonic the Hedgehog cependant demeure Jim Carrey, et c'est lui qui accrochera les adultes, car Sonic est plus un film pour enfants que pour les fans mordus de la série de jeux vidéo.  

Ma note   

7/10. C'était correct. Sans Jim, on aurait plutôt un 5.    

Shots similaires
Les shots les plus populaires de cette semaine