Thèmes d'actualité fermer

Sibeth Ndiaye s'excuse après un raccourci sur "un enseignant qui ne travaille pas"

La porte-parole du gouvernement a semblé affirmer que les professeurs ne travaillaient plus depuis le confinement, déclenchant une pluie de réactions consternées.

POLÉMIQUE - Il suffit parfois d’un exemple mal choisi pour jeter l’opprobre sur toute une profession. La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a fait son mea culpa ce mercredi 25 mars après avoir sous-entendu que les professeurs ne travaillaient plus depuis le début du confinement. Un raccourci qui avait provoqué une série de réactions consternées dans le monde politique comme dans le milieu enseignant.

Interrogée à l’issue du conseil des ministres de ce mercredi sur l’appel de l’exécutif aux personnes sans activité à participer aux récoltes des agriculteurs, Sibeth Ndiaye avait détaillé l’esprit de cette recommandation, évoquant notamment la fermeture des frontières qui empêche des travailleurs saisonniers de participer aux cueillettes. “Nous n’entendons pas demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas compte tenu de la fermeture des écoles de traverser toute la France pour aller récolter des fraises”, avait-elle ajouté à titre d’exemple.

Cette petite phrase, relayée notamment par BFMTV, a rapidement été pointée du doigt par des responsables politiques comme par des enseignants. Ces derniers se sont indignés que la ministre méconnaisse les missions de continuité pédagogique dont ils s’acquittent malgré la fermeture des classes. 

Traduction : - Enseignants, nous sommes en vacances ! - La continuité pédagogique est en fait une action bénévole de notre part (on a juste oublié de nous prévenir) - Si vous êtes motivés pour aller cueillir des fraises y’a peut-être quand même moyen de s’arranger https://t.co/teeSD8snsU

— El_Infiltrator (@EInfiltrator) March 25, 2020

Les enseignants qui « travaillent » plus que jamais pour aider leurs élèves dans une situation terrible apprécieront.

Excusez vous @SibethNdiaye ! https://t.co/o2fvqd3Rc6

— I. This Saint-Jean (@IThisSaintJean) March 25, 2020

Qq1 pour la mettre au courant de la fameuse #ContinuitePedagogique ? Au hasard, @jmblanquer , l'homme qui demande aux enseignants de téléphoner à chaque parent d'élève. Bon, #jdcjdrhttps://t.co/6kLvotu2tl

— Duprat Annie (@DupratA) March 25, 2020

Partis politiques et élus ont pris le relais, pointant, à l’image du patron du Parti socialiste Olivier Faure, une porte-parole du gouvernement “aux fraises”. “Je connais pas mal de profs qui travaillent encore plus que d’habitude”, a réagi pour sa part l’élu communiste Ian Brossat, lui-même ancien enseignant. “Ce gouvernement a un problème avec les services publics. Comment prendre ce déni permanent autrement que pour du mépris?”, a déploré pour sa part l’ancien numéro un d’EELV David Cormand. 

Pardon mais dire que nos enseignants ne travaillent pas parce que les écoles sont fermées, c’est pour le coup vraiment être « aux fraises » !

Shots similaires