Thèmes d'actualité fermer

OM-Bordeaux: Thauvin, 4-4-2... Ce qu'il faut retenir de la victoire marseillaise avant l'Olympiacos

L'OM a obtenu sa première victoire de la saison au Vélodrome, samedi soir face aux Girondins de Bordeaux (3-1). Ce qui met fin à une série de quatre matchs sans victoire pour le club phocéen, qui prépare au mieux son match de Ligue des champions pr

À quatre jours de son retour sur la scène européenne avec son premier match de poules de Ligue des champions sur la pelouse de l'Olympiacos (mercredi 21h00 sur RMC Sport 1), l'OM s'est largement imposé à domicile 3-1 contre les Girondins de Bordeaux. Florian Thauvin a ouvert le score (5e), Jordan Amavi a doublé la mise (54e) puis provoqué le but contre-son-camp de Pablo (64e). Josh Maja a réduit l'écart à la fin, sur une des rares occasions de la formation aquitaine (83e).

Il aura donc fallu attendre la septième journée de Ligue 1 pour que le club phocéen soit enfin victorieux dans son antre. Deux nuls et une défaite avaient jusqu'à présent été concédées au Vélodrome par le nouveau (mais provisoire) cinquième du classement. Pour les Bordelais, à côté de la plaque en dépit des débuts d'Hatem Ben Arfa (qui s'est vu refuser le but de l'égalisation à 1-1 pour un hors-jeu au centimètre), le week-end risque bien de se conclure en deuxième partie de tableau.

>> Abonnez-vous à l'offre groupée RMC Sport + Téléfoot pour ne rien manquer des chocs de la Ligue 1

Thauvin se relance, Amavi dans les bons coups

Ses dernières sorties furent difficiles. Depuis son but victorieux au Parc des Princes, Florian Thauvin n'avait plus marqué et n'avait franchement pas délivré de bonnes prestations. Il est revenu en force au cours de ce match, avec d'abord une superbe frappe enroulée dès la 5e minute. Une inspiration géniale qui a rendu Benoît Costil totalement impuissant. Il aurait ensuite pu s'offrir un doublé avec un penalty sur lequel le gardien bordelais a su prendre sa revanche (14e).

En jambes, l'ailier de 27 ans a parachevé sa performance avec son coup franc qui s'est transformé en passe décisive pour la tête de Jordan Amavi. Ce dernier, tout près du doublé, a été omniprésent puisqu'il a obtenu le penalty non-transformé.

L'inquiétude Caleta-Car

C'est la grosse ombre au tableau pour l'Olympique de Marseille. Manifestement victime d'une blessure musculaire à la jambe droite, Duje Caleta-Car a été contraint de sortir sur blessure dans les dernières minutes (87e). L'international croate a pu s'asseoir - en grimaçant - sur le banc de touche pour suivre la fin de la rencontre. Si nécessaire, des examens devront déterminer la nature exacte de la blessure. C'est en tout cas une mauvaise nouvelle pour AVB, surtout à moins de 96 heures de la Ligue des champions.

Le 4-4-2 losange, c'est (un peu) mieux

En l'absence de Dimitri Payet, mais aussi avec l'obligation de trouver une solution pour donner un vrai coup de fouet au jeu de l'équipe, André Villas-Boas a mis son 4-3-3 au placard pour déployer un 4-4-2 losange. Florian Thauvin s'est retrouvé dans le duo d'attaque, soutenu par Michaël Cuisance. La schéma a donné lieu à des séquences intéressantes, avec un bloc plus haut qu'à l'accoutumée, plus de combinaisons au milieu et très peu de situations concédées.

Ce n'est pas pour autant que le football marseillais est devenu flamboyant. Deux éléments l'illustrent: le faible nombre de tirs à domicile et la prestation transparente de Dario Benedetto, dont la position moyenne à la mi-temps était plus basse que celle des latéraux. Malgré tout, ce système méritera sans doute d'être revu, mais aussi d'être testé contre une véritable opposition.

Premières pour Cuisance et Luis Henrique

Prêté par le Bayern Munich dans les dernières heures du mercato estival, Michaël Cuisance a donc fait ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs. Positionné comme numéro dix, le gaucher a été intéressant et a grandement contribué à la construction. À la pause, Florian Thauvin a d'ailleurs fait savoir qu'il faisait "énormément de bien dans la qualité technique". Et au coup de sifflet final, l'intéressé a en tout cas savouré sur Canal+: "Je suis heureux, j'ai retrouvé le sourire. Ici je me sens bien et je suis comblé. On a une super bonne communication et la concurrence est saine".

Les téléspectateurs marseillais ont aussi pu (enfin) découvrir l'attaquant brésilien Luis Henrique. Le "joueur du futur" a eu droit à ses premières minutes, en faisant souffler Dario Benedetto à la 86e. Il n'a pas vraiment pu se mettre en évidence, mais il a tout de même eu le temps de réaliser une action percutante et d'offrir une occasion à Valère Germain.

Un hommage à Van Halen

Cette première victoire de la saison à domicile pour l'OM est sans doute aussi le meilleur hommage qui ait pu être rendu à Eddie van Halen, qui s'est éteint le 6 octobre à l'âge de 65 ans. Le membre fondateur du groupe auteur du tube Jump, mythique musique d'entrée du stade, a eu droit à une décoration en tribune et une banderole sur laquelle était écrite: "Go ahead and jump... for ever!".

Shots similaires