Thèmes d'actualité fermer

Eric Dupond-Moretti : cette chanson d'Isabelle Boulay qui le fait « pleurer »

Eric Dupont-Moretti est un grand fan de l’œuvre de sa compagne Isabelle Boulay. L’un des titres de la chanteuse québécoise le touche particulièrement....
Eric Dupont-Moretti est un grand fan de l’œuvre de sa compagne Isabelle Boulay. L’un des titres de la chanteuse québécoise le touche particulièrement.

Dans les pages du livre « Le droit d'être libre » paru en 2018 et écrit avec le journaliste Denis Lafay avec lequel Eric Dupond-Moretti partage une passion pour « la belle chanson française », on y apprend que l’actuel ministre de la Justice est un grand fan de « Si tu me payes un verre », un titre de Serge Reggiani repris par sa compagne Isabelle Boulay, comme une quinzaine d'autres chansons. « Éric m’avait confié « pleurer » à la voix qu’elle pose sur 'Si tu me pays un verre' », écrit le journaliste « L’émotion qu’exhale la voix de la chanteuse dépasse même celle qu’on croyait réservée au seul timbre et au seul vécu de Serge Reggiani », confirme Denis Lafay au sujet de ce titre qui déclenche bon nombre d’émotions chez l’avocat. À titre de rappel, Isabelle Boulay avait repris ce titre en 2014 lors son album de reprises de Serge Reggiani, « Merci Serge Reggiani. »

Pourquoi ce titre résonne dans l'esprit d'Eric Dupond-Moretti ? Dans l'un des passages, on peut entendre cette phrase bien particulière : « Ne jamais juger le bon ni la canaille. » « Un seul passage aurait suffi pour comprendre ce que la chanson déclenche dans le corps d’Éric, dans le corps de l’homme et de l’avocat Dupond-Moretti, dans le corps de celui qu’ont tour à tour mutilé, réparé, enfiévré, enivré, restauré, tuméfié, exalté, démembré, tant de luttes et tant de plaidoiries » écrit le journaliste avant de poursuivre : « Éric sait quel est lui-même bon et canaille, il sait que tout individu est à la fois bon et canaille » comme les personnes qu’il défend dans son métier d'avocat. D'ailleurs, « il sait que l’avocat a pour avoir de révéler ou d’exhumer la part de bon qu’a pu éteindre la part de canaille que veut enterre l’opinion publique », précise encore Denis Lafay.

"C'est un homme en colère"

Cela fait déjà plusieurs années qu’Isabelle Boulay partage la vie d’Eric Dupond-Moretti. Une relation un temps restée secrète puis affichée dans la presse, malgré eux en 2016. « Nous aurions aimé que notre relation reste un secret bien gardé, comme ça a été le cas pendant un certain temps, jusqu’à ce qu’on se fasse voler des photos. Ce qui n’est jamais très confortable », nous confiait Isabelle Boulay qui trouve bon nombre de qualités chez son partenaire : « C'est une drôle de bête, tendre, sensible, très compassionnel. Il est très humain et en même temps, il a ce feu en lui. C'est un homme en colère. C'est tout ça qui me plaît chez lui », expliquait-elle par ailleurs au Parisien.

Isabelle Boulay Perusseau-Veeren / Bestimage

[embedded content]

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Shots similaires