Thèmes d'actualité fermer

Benjamin Griveaux renonce à la mairie de Paris après la diffusion d'une vidéo à caractère sexuel

Benjamin Griveaux n'est plus candidat à la mairie de Paris. Après la diffusion d'une vidéo à caractère sexuel qui  n'a été ni authentifiée ni démentie par le candidat, l'ancien porte-parole du gouvernement a fait...

Benjamin Griveaux n'est plus candidat à la mairie de Paris. Après la diffusion d'une vidéo à caractère sexuel qui  n'a été ni authentifiée ni démentie par le candidat, l'ancien porte-parole du gouvernement a fait savoir qu'il se retirait de la course aux élections municipales. Cette vidéo a déclenché la crise au QG de campagne de Benjamin Griveaux, la tête de liste de la République en Marche candidat à la mairie de Paris. Il a expliqué renoncer à la mairie " dans le but de protéger ses proches". 

"Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée. Ma famille ne mérite pas cela. Personne, au fond, ne devrait jamais subir une telle violence", a-t-il dit dans une déclaration enregistrée en début de matinée au siège de l'AFP, en présence de BFM Paris. " Aujourd'hui ce projet vivra mieux sans moi, cette décision me coûte mais mes priorités sont très claires, c'est d'abord ma famille. Les Parisiens méritent une campagne digne", a-t-il ajouté. "Je ne souhaite pas nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis cela va trop loin ( ...) Depuis plus d'un an, ma famille et moi avons subi des propos diffamatoires, des mensonges, des rumeurs, des attaques anonymes, la révélation de conversations privées dérobées ainsi que des menaces de mort", a-t-il poursuivi: "Ce torrent de boue m'a affecté et surtout a fait mal à ceux que j'aime", a également commenté Benjamin Griveaux.

En marge de cette déclaration en présence des membres très émus de son équipe de campagne, l'ancien candidat a fait savoir qu'il s'était entretenu avec Emmanuel Macron, qui l'a selon lui assuré de son soutien "quelle que soit sa décision", en l'invitant à protéger les siens. 

Réunion de crise

Ce vendredi matin, le désormais ex-candidat a annulé sa venue chez RTL et sa participation à plusieurs rendez-vous médiatiques. Exit aussi la réunion publique qui devait se tenir à 8h30 et être diffusée sur les réseaux sociaux. Benjamin Griveaux a  convoqué une réunion de crise avec son équipe de campagne.  La vidéo et la correspondance intime ont été dévoilées par le site pornopolitique.com. Les images qui tournent depuis ce mercredi soir sur les réseaux sociaux sont attribuées au candidat à la mairie de Paris. Le site qui a dévoilé ces vidéos se décrit comme " la première ressource pornographique avec la participation de fonctionnaires et représentants politiques" a été créée par Piotr Pavlenski, un artiste russe contestataire accusé d'avoir mis le feu à une succursale de la Banque de France en octobre 2017. 

" Une telle diffamation serait extrêmement grave"

Joachim Son-Forget, un ancien membre de LaREM et député qui a annoncé sa candidature aux présidentielles de 2022 a retweeté l'article en question en expliquant : " J’espère que ces vidéos sexuelles affligeantes incriminant Benjamin Griveaux et une jeune femme seront démenties par l’intéressé et son équipe car une telle diffamation serait extrêmement grave dans la campagne pour Paris."

J’espère que ces vidéos sexuelles affligeantes incriminant Benjamin Griveaux et une jeune femme seront démenties par l’intéressé et son équipe car une telle diffamation serait extrêmement grave dans la campagne pour Paris. ? https://t.co/LBrWSQ4pXN

— Joachim Son-Forget (@sonjoachim) February 13, 2020

Pour l'heure, cette vidéo n'a toujours pas été authentifiée. Benjamin Griveaux n'a pas démenti non plus. 

Qui pour prendre sa place ?

On ne sait pas encore qui prendra la place de l'ex-candidat. Benjamin Griveaux était en difficulté dans les sondages ces dernières semaines et placé en 3e position, derrière Anne Hidalgo et Rachida Dati, et talonné par l'écologiste David Belliard. 

Shots similaires