Thèmes d'actualité fermer

Disparition inquiétante sur France 2 : que vaut le téléfilm policier avec Alix Poisson et Rayane Bensetti ?

Suite au succès du pilote en 2019, "Disparition inquiétante" revient ce soir sur France 2 avec un deuxième volet intitulé "Instincts Maternels". Cette nouvelle enquête portée par Alix Poisson et Rayan...

Suite au succès du pilote en 2019, "Disparition inquiétante" revient ce soir sur France 2 avec un deuxième volet intitulé "Instincts Maternels". Cette nouvelle enquête portée par Alix Poisson et Rayane Bensetti mérite-t-elle le coup d'œil ?

De quoi ça parle ?

Esther Lewanski quitte la police pour devenir juge. Elle s’inquiète cependant de la disparition d’une jeune mère qu’elle connaissait : Julia Royer est soupçonnée d’avoir abandonné son propre bébé, Zoé. Convaincue que Julia n’aurait jamais fait ça, Esther décide de se mêler de l’enquête. Mais Julia reste introuvable, et l’affaire se complique à la découverte d’une jeune noyée, Charlie, dont l’apparent suicide s’avère finalement un homicide... Or Julia aurait menacé Charlie juste avant de disparaître. Quel secret pouvait donc lier ces deux filles apparemment si dissemblables ?

Mercredi 13 janvier à 21h05 sur France 2

Ça vaut le coup d’oeil ?

Le 27 février 2019, France 2 diffusait Disparition inquiétante, un unitaire inédit ayant pour vocation de lancer une nouvelle collection axée autour d’affaires de disparitions. Le succès d’audience a effectivement permis à la chaîne de la décliner avec un deuxième volet, intitulé "Instincts maternels", dont l’histoire et les protagonistes diffèrent du premier. Du thriller inspiré des mythes de la Saint-Nicolas porté par Sara Forestier, nous passons ici au téléfilm policier où Alix Poisson, en tête d’affiche, incarne Esther Lewanski, commissaire de police sur le départ, qui s’inquiète de la disparition d’une adolescente dont elle était proche, certaine que celle-ci n’aurait jamais abandonné sa fille nourrisson…

La scène d’ouverture laisse difficilement le temps au spectateur de s’attacher suffisamment au personnage de Julia pour se soucier réellement de sa disparition par la suite, mais la prestation d’Alix Poisson en femme d’action qui embarque tout son entourage dans une enquête destinée à faire éclater la vérité suffit à remporter l’adhésion du public. L’intime conviction d’Esther est le véritable élément déclencheur du téléfilm. Une conviction, par ailleurs, plutôt liée à son statut de mère qu’à son expérience d’investigatrice. En l’occurrence, si l’écriture est menée par Johanne Rigoulot et Catherine Hoffmann, deux scénaristes rodées aux genres judiciaires et policiers, c’est surtout leur regard féminin qui s’avère captivant.

FTV

En premier lieu, le scénario accorde une place de choix à des personnages de femmes complexes, à la fois héroïques et ordinaires, qu’elles soient commissaires (Alix Poisson, Valérie Décobert-Koretzky), procureure (Charlotte de Turckheim), adolescente (Marie Bernard) ou mère de famille endeuillée (Aude Koegler). Parmi toutes ces femmes, on retient néanmoins le second rôle incarné par Rayane Bensetti, qui saisit l’opportunité de démontrer l’étendue de ses talents en faisant de premiers pas convaincants dans un registre sombre et dramatique. D’autre part, le téléfilm a également le mérite d’accorder une visibilité à des personnages en marge de la "norme" sociale (parents adoptifs, adolescents en précarité, transgenres…) et gagne véritablement en intérêt et en émotion lorsqu’il traite des thématiques annoncées dans son titre. Qu’est-ce que l’instinct maternel ? Est-il possible d’en être privée ? D’en faire le deuil ? Peut-on être mère à 17 ans ? Qu’est-ce qu’être une bonne ou une mauvaise mère aux yeux de la société ?

Toute une série de questions soulevées à travers le personnage d’Alix Poisson dont les failles personnelles se retrouvent progressivement exposées. Malheureusement, le téléfilm ne s’y attarde pas suffisamment, privilégiant une enquête policière qui a tendance à traîner en longueur jusqu’à obtenir le fin mot de l’histoire… relativement sordide. On ne peut donc que regretter que le genre policier desserve ainsi un sujet riche et prometteur. Cela étant, France 2 a d’ores et déjà annoncé un troisième épisode ("Une affaire personnelle"), marquant notamment le retour de Sara Forestier et Pierre Rochefort au casting et dont la diffusion est prévue le mercredi 27 janvier prochain.

Shots similaires
Les shots les plus populaires de cette semaine