Thèmes d'actualité fermer

Alaphilippe: « Au sol, j'ai pensé au pire. C'est moins grave que je le pensais »

Après sa chute impressionnante sur le Tour des Flandres, le champion du monde cycliste Julian Alaphilippe a pris la parole après son opération ce lundi matin.  

C'était une échappée royale qui promettait un final de feu sur le tour des Flandres. Mais à 30 km de l'arrivée, Julian Alaphilippe, dans les roues de Wout van Aert et Mathieu van der Poel, parle avec son directeur sportif et ne voit pas la moto d'un commissaire de course ralentir. C'est l'accrochage, la chute spectaculaire, et la fin des illusions d'un Julian Alaphilippe remportait le Tour des Flandres pour sa première participation. Devant sa télé, la France retient son souffle et pendant que certains évoquent la malédiction du maillot arc-en-ciel, d'autres souffrent en entendant les cris de douleurs de Julian Alaphilippe. 

Alaphilippe: "L'accident a été effrayant"

Alors que la polémique monte sur la présence et le comportement de la moto (le motard envisageant même d'arrêter sa carrière), dans la soirée, l'équipe QuickStep communique sur une blessure moins grave que ce que les images laissaient présager. Ce lundi, le champion du monde a été opéré de la main droite avec succès ce matin pour deux fractures des métacarpiens. Il devra porter un plâtre pendant 3 semaines et pourra dans la foulée reprendre l'entraînement en marge d'un traitement de physiothérapie pour retrouver la pleine mobilité de la main. "L'accident a été très effrayant et au sol j'ai pensé au pire, explique Julian Alaphilippe dans un communiqué. C'est moins grave que je le pensais."

C'était de toute façon la dernière course de la saison pour Alaphilippe qui envisageait sans doute une trêve un peu moins douloureuse. 

Shots similaires